HISTORIQUE DE LA MINÉRALISATION

Nos minéralisants à base de polycristaux de silicium forment de la silice dans les matériaux.
Le silicium a été isolé pour la première fois en 1823 par Jöns Jacob Berzelius. Ce n'est qu'en 1854 qu’Henri Sainte-Claire Deville obtient du silicium cristallin.
C'est l'élément le plus abondant dans la croûte terrestre après l'oxygène, soit 25,7 % de sa masse. Il n'existe pas à l'état libre, mais sous forme de composés : dioxyde de silicium (SiO2), la silice (dans le sable, le quartz, la cristobalite, etc.…).

La silice (dioxyde de silicium), était déjà connue dans l'Antiquité. La silice a été considérée comme élément par les alchimistes puis les chimistes. C'est un composé très abondant dans les minéraux.
La silice qui se forme lors de la minéralisation à une dureté de 7 sur l’échelle de Mohs.

Cette échelle va de 1 à 10 et sert à mesurer la dureté des minéraux
La silice a de nombreux usages :

  • le verre est fabriqué depuis des millénaires en faisant fondre du sable principalement composé de SiO2 avec du carbonate de calcium CaCO3 et du carbonate de sodium Na2CO3. Le verre peut être amélioré par différents additifs.
  • le sable de silice est un des composants des céramiques.
  • le quartz forme de superbes cristaux, est utilisé comme matériau transparent, plus résistant à la chaleur que le verre (ampoule de lampes halogènes). Il est également beaucoup plus difficile à fondre et à travailler.
  • la silice intervient aux côtés du carbone dans la fabrication des pneumatiques économes en énergie.
  • la silice est utilisée comme consolidant pour les bétons à haute performance et pour les traitements curatifs et préventifs des matériaux minéraux poreux.

Des chercheurs ont émis l’hypothèse que les égyptiens utilisaient des minéralisants pour reconstituer la pierre sur place, dans la construction des pyramides.
La technique d’imperméabilisation par minéralisation n’a donc rien de « révolutionnaire », elle est simplement remise au goût du jour sous une forme plus évoluée (liquide).
Le savoir faire de la minéralisation a été évincé par le développement de l’industrie chimique qui à partir des années 1920 a fait disparaître rapidement ces méthodes dites naturelles au profit de la chimie organique : des plastiques, des résines, des silicones, etc.… Cette chimie a l’inconvénient d’avoir une durée de vie limitée et doit être renouvelée périodiquement.